L’INTERDIT de GIVENCHY – 1957/2018

20181024_021513

 

Un soupçon de magie…

Un parfum a toujours deux histoires, la sienne de part sa création et la vôtre de part vos sentiments et sensations olfactives. C’est votre corps qui parle…

Alors que je voyais passer toutes ces publicités pour la nouvelle fragrance de chez Givenchy, une petite voix dans ma tête me répétait : » Comment ont-ils osé? Quel sacrilège! » Et oui, la Maison Givenchy venait de ressortir L’interdit « reformulé »…. Mon passé me revenait en pleine tête et la colère était présente jusque dans mes veines. J’étais furieuse de cet affront et me jurant qu’au grand jamais je ne sentirais ce parfum.

Mais parfois, le destin, oui, Monsieur….le destin s’acharne…. J’en connais un qui va me dire  » Philosophons un peu à ce sujet… Maître LeCorbot !  » Mais là, j’avoue que les bras m’en sont tombés. Je décidais donc de ne prêter aucune attention à ce « brise-cœur » et continuais  mon chemin.

Je suis blogueuse beauté par conséquent, j’achète des produits ou j’en reçois régulièrement pour travailler et il y a quelques semaines, j’ai reçu un colis de Nocibé dans lequel s’était ouvert l’échantillon du nouvel Interdit…. Comment je le sais….Et bien parce que l’âme de ce parfum m’a fait chavirer instantanément. Malgré cette reformulation, son âme était intacte! Comment est-ce possible, me direz-vous après tant d’années? Et bien, c’est simplement parce que ce parfum a une histoire pour moi et je vais vous compter la mienne au travers de la sienne, si vous me le permettez… Rare seront ces articles car je ne suis pas de celles qui changent de parfum.

interdit 2 1957

« Du plus loin, que me revienne,
L’ombre de mes amours anciennes,
Du plus loin, du premier rendez-vous,
Du temps des premières peines,
Lors, j’avais quinze ans, à peine,
Cœur tout blanc, et griffes aux genoux,
Que ce furent, j’étais précoce,
De tendres amours de gosse,
Ou les morsures d’un amour fou,
Du plus loin qu’il m’en souvienne,
Si depuis, j’ai dit « je t’aime »,
Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous »  

Une chose est certaine, je n’ai pas choisi ce parfum, il a été choisi pour moi alors que j’avais 17 ou 18 ans.  C’est l’histoire de deux hommes, l’un qui voulait me le voir porter et l’autre qui voulait me l’offrir… Serai-je un peu cachottière….Oh que oui… Mais parfois, au détour d’un article, je vous dévoile un peu de mon histoire…

A l’époque, il était difficile de le trouver et l’un de mes prétendants était allé le chercher à Paris pour que je puisse enfin obtenir ce délicieux souffle si spécial que je ne connaissais pas mais dont j’avais éperdument envie. Et que penseriez-vous à ma place…. L’ai-je porté pour celui qui a fait tout ce qu’il a pu pour me le ramener ou l’ai-je porter pour celui qui voulait que je le porte?

L’Interdit de Givenchy , c’est  l’histoire d’un homme et d’une femme. Hubert de Givenchy, célèbre couturier, et Audrey Hepburn, actrice anglaise mondialement célèbre, sa muse. Elle était sa source d’inspiration et il lui confectionna un parfum.

Un geste magnifique entre tendresse et amitié pour son Unique….C’était en 1954. Cependant, en 1957 Hubert de Givenchy décida que toutes les femmes devaient pouvoir s’offrir ce luxe et surtout il souhaitait plus que tout rendre son hommage public! Décidant qu’il porterait le nom de sa muse, Audrey, il s’aventura à souffler cette idée à celle-ci qui refusa: « Je vous l’interdit ! », lui dit-elle. Et c’est ainsi que ce parfum de légende trouva son nom. Vous l’aurez compris, la première version nous plongeait directement dans la passion d’Hubert de Givenchy. Une passion très personnelle.

Ce parfum est dans ma mémoire un brin aventureux sans être sulfureux. Un brin de séduction, un brin de passion débordante non assumée, un brin de sensualité dirigée vers un seul être….Et un brin d’Interdit car sans Interdit, que serait les prémisses de l’Amour? Je crois avoir été la seule à en comprendre l’importance à l’époque et  lorsque l’un s’effaça pour l’autre, je le mis dans une boîte de « Pandore » dont plus jamais il ne sortit… C’était sans savoir qu’un jour, celui-ci referait surface sous une autre forme comme la vie nous change sans toucher à nos fondations. Le plus important restant toujours sous la surface prêt à provoquer la Tentation ….

Initialement, Hubert de Givenchy décida de livrer sa fragrance florale et fraîche dans une bouteille prestigieuse, gage de son amour absolu envers Audrey Hepbrun. Et l’écrin était rouge…Le rouge de L’Interdit.

La version originale était initialement un jus poudré grâce à la violette et l’iris et mystérieusement boisé grâce au bois de santal, l’encens, le vétiver et la fève tonka . Un parfum raffiné, classique et très féminin.  Un parfait bouquet de fleurs de rose bulgare pour cet effluve chic et de jasmin pour la sensualité mis en valeur par des aldéhydes apportant de la fraîcheur et de la légèreté nécessaire à la subtilité. Son caractère quant à lui provenait d’un soupçon de clous de girofle et de poivre. Un soupçon d’Audace.

************************************************

20181024_022314

La nouvelle version de L’interdit de Givenchy pour moi garde l’âme de l’original car même si tout a été fait pour moderniser et réinventer ce parfum, jusqu’au flacon, les notes qui se sont échappées de mon sac ont fait revivre ma mémoire condamnée.

Son flacon en verre, lourd, plus arrondi aux courbes gracieuses garde son effet chic, sobre et épuré mais avec une touche de modernité. Le jus est d’un rose très subtil, évoquant sans aucun doute la féminité. Il se fait plus tendre, plus poudré, plus profond et pourtant il transpire de sensualité et de mystère. Mon Dieu qu’il m’est difficile de ne pas répondre à son appel que je croyais oublié et interdit à jamais. C’est un parfum qui vous charme et sur lequel on se retourne… Même si celui-ci est différent, sa reformulation est la plus réussie que je connaisse.

Un bouquet de fleurs blanches opulentes et parfumées, de la fleur d’oranger et du jasmin sambac. On y retrouve également cette fantastique tubéreuse qui apporte une pointe d’élégance. L’interdit se fait plus profond, plus sombre, plus mystérieux encore. Quelques notes de patchouli, de vétiver et de l’ambroxan pour rester débordant d’envies, une invitation à la découverte de vos plus doux secrets.

Vous l’aurez compris, j’ai Aimé L’Interdit de Givenchy et je l’Aime encore…Différemment…Ce qui est une véritable surprise pour moi… Cependant, je garde pour moi ce qu’il m’évoque de plus intime aujourd’hui.

Un merveilleux cadeau de Noël à déposer sous le sapin. A shopper ici : L’Interdit de Givenchy

xoxo

@+

Publicités

6 commentaires sur “L’INTERDIT de GIVENCHY – 1957/2018

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :